Nemours : son fils l’attendait devant l’école depuis le 13 mars

Christine Pailleul a été surprise par le début du confinement, à en oublier de venir chercher sa progéniture à l’école.

Le petit Dylan a vécu un drame. En effet, sa maman Christine Pailleul a oublié de venir le chercher à l’école au moment où ces dernières ont fermé.

Jeudi 12 Mars, Emmanuel Macron annonçait la fermeture des établissements scolaires du Lundi 16 Mars jusqu’à nouvel ordre. Pour les familles et les enfants, c’est tout un bouleversement dans leur organisation qui s’opère, et Madame Pailleul en a fait les frais.

Vendredi 13 Mars au soir, la maman de l’enfant oublie comme beaucoup de familles d’aller chercher son enfant à l’école. Pour Dylan, scolarisé à l’école Théophile Lavaud, c’est le début d’une longue période de solitude.

Sauvé par trois compotes

Le jeune garçon tient sa survie à un heureux hasard. En effet, ce matin là, il avait emporté avec lui plus de goûter qu’à l’accoutumée. Son frichti était alors composé de trois compotes au format gourde d’une marque très connue. Une Pomme-Vanille, une Pomme-Fraise et une Pomme nature. Cet apport en fructose a permis à l’enfant d’encaisser sans difficulté les deux mois d’attente devant l’école.

Le petit Dylan a également fait preuve de beaucoup d’inventivité pour tuer l’ennuie pendant cette période. En effet, il aurait récupéré un vieux ballon de volleyball et dessiné un visage dessus avec son propre sang. Ce ballon lui aurait servi d’ami pendant ces deux long mois.

7856 € d’amende

Hélas pour Dylan, la Gendarmerie est passée à de multiples reprises devant l’école et l’a à chaque fois sanctionné pour non-possession de l’attestation de sortie. Heureusement, équipé d’un téléphone portable, le jeune garçon a pu entre temps souscrire un prêt à la consommation en ligne pour pouvoir payer ses amendes le plus rapidement possible, et ainsi éviter la majoration.

Une histoire qui finit bien

La maman de Dylan est venue chercher son jeune garçon comme d’habitude ce Jeudi soir après l’école et ce dernier a donc pu rejoindre son foyer familial.

“Celui qui n’a jamais été seul, au moins une fois dans sa vie” – Garou

1 thought on “Nemours : son fils l’attendait devant l’école depuis le 13 mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *