Dammartin : ouverture d’un club sado-maso pour islamistes radicaux

Une amicale seine-et-marnaise d’anciens terroristes a décidé de créer un espace unique non loin de l’imprimerie qui fut la destination finale des frères Kouachi

Le 9 Janvier 2015 après-midi, deux jours après l’attentat de Charlie Hedbo , la cavale des frères Kouachi se termina dans une imprimerie du Nord de la Seine-et-Marne à Dammartin-en-Goële. Le bâtiment fut alors très endommagé par l’assaut du GIGN.

Dammartin-en-Goële et son imprimerie sont restées tous deux très marquées par les attentats de 2015.

C’est pourquoi récemment, une amicale d’anciens terroristes islamistes a pris l’initiative de réaffecter une ancienne société de services. Ils firent alors de grands travaux pour faire du local le plus grand club sado-maso pour islamiste du Nord Seine-et-Marne.

Appelée “Salle à Fist”, elle accueille principalement les islamistes souhaitant assumer en toute discrétion leurs fantasmes très particuliers. A titre d’exemple, le club disposera d’une salle sur le thème pénitentiaire appelée “Dammartin-en-Geôle”.

Une galerie d’un genre nouveau

La Salle à Fist disposera d’un atelier d’art d’un genre nouveau. En effet, les artistes en herbe pourront participer à un atelier de dessin très particulier. Il s’agit de dessin avec le sexe de caricatures de prophètes. Les œuvres seront alors exposées dans une galerie ouverte au public, pour le plus grands plaisir des dammartinoises et dammartinois.

Blague à part

Le 7 Janvier 2015 autour de 11h30, 12 personnes furent tuées par le terrorisme islamiste. Ils ont essayé de nous faire peur, pour tuer notre liberté de rire, de critiquer, de s’exprimer … et malheureusement, ils ont plus ou moins réussi. En tant que journal satirique, Courrier Briard ne peut s’empêcher de penser à eux : Cabu, Charb, Tignous, Honoré, Wolinski, Bernard Maris, Mustapha Ourrad, Elsa Cayat, Frédéric Boisseau, Michel Renaud, Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet.

Aujourd’hui, plus personne ne prendrait le risque de refaire des caricatures “blasphématoires”. Sur les réseaux sociaux, sur diverses plateaux tv, les personnes légitimant les actes contre Charlie Hebdo ne se cachent même plus. “Je suis Charlie mais …”.

En parallèle, six autres personnes perdirent la vie, victimes entre autre de la prise d’otages de l’hypercasher mais aussi et surtout victimes du terrorisme islamiste, nous ne les oublions pas non plus. Nous avons une pensée également pour les deux occupants de l’imprimerie au moment où y furent retranchés les frères Kouachi. L’imprimerie de Michel Catalano existe d’ailleurs toujours et a même fait peau neuve. Pour l’imprimeur, l’enfer ne s’arrêta pas là. En effet, François Hollande fit imprimer les cartes de vœux de l’Elysée dans l’imprimerie de Dammartin-en-Goële l’année de la réouverture de celle-ci.

Partagez cet article :
error

1 thought on “Dammartin : ouverture d’un club sado-maso pour islamistes radicaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *