Mareuil-lès-Meaux : excédé par le survol des avions, le Maire fait installer des canons de DCA

Photos : les Canons de DCA sur le parvis de la mairie de Mareuil-lès-Meaux

Voilà plusieurs années qu’un bras de fer a débuté entre la ville de Mareuil-lès-Meaux et les usagers de l’aérodrome de Meaux-Esbly.

Plusieurs réunions entre les différents protagonistes ont eu lieu ces dernières années. Pour prouver les nuisances, la Mairie de Mareuil s’était d’ailleurs procuré des jumelles spécialisées permettant d’évaluer avec précision la position des avions.

Je prends le risque de choquer”

Mais malgré des relations très cordiales, rien n’a évolué aux dernières rencontres. Le Maire a décidé de monter d’un cran la pression en se procurant des canons de DCA allemands de la Seconde Guerre mondiale : “Je prends le risque de choquer, mais les mareuillois sont à bout, ça ne peut plus durer”.

En Mai dernier, la ville a donc installé sur le parvis de la Mairie deux canons anti-aérien allemand de type “Flak 88”. “Le plus dur a été de se procurer des munitions en bon état” nous indique un employé des services techniques. Bien que redoutable, le Flak fut surtout utilisé pendant la seconde guerre mondiale par l’armée du IIIè Reich. Peu de munitions du canon furent alors produites ensuite.

Interrogés par Courrier-Briard, les riverains se demandent si cela sera suffisant, mais qu’à cela ne tienne, la Mairie a d’ores-et-déjà d’autres projets en tête. En effet, le directeur général des services de la ville nous a indiqué que la Mairie était proche de réussir l’importation d’un lanceur russe de missiles sol/air.

À suivre …

Partagez cet article :
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *